Drame ferroviaire

Accident de train dans le gouvernorat de Zaghouan : 18 morts

rails

Dix-huit personnes ont trouvé la mort, ce mardi 16 juin, suite à un accident de train qui franchissait un passage à niveau entre El Fahs et Bou Arada, dans le gouvernorat de Zaghouan. « La locomotive a heurté un camion avant de dérailler, puis les autres wagons se sont couchés », affirme un témoin qui a survécu à la catastrophe.

De son coté, Kamel Sammari, conseiller auprès du ministre du Transport et chargé de la communication de son département a déclaré à 360.tn que l’accident avait fait 18 morts et quelque 70 blessés, dont huit « dans un état très critique. » « Les spécialistes vont ouvrir une enquête pour en savoir davantage sur les causes de l’accident », a-t-il ajouté, ajoutant que toute autre information liée à la cause de l'accident ne pouvait être considérée comme sérieuse. Seule certitude : c'est un camion qui a traversé la voie « à grande vitesse (…) sans faire attention aux signes routiers », selon le gouverneur de Zaghouan, intervenu sur les ondes de Mosaïque FM.

Cependant, concernant les circonstances de l'accident, Kamel Sammari nous a signalé que le passage à niveau, théâtre de l'accident, était « équipé des panneaux routiers nécessaires. » « En Tunisie, nous avons 1 150 passages à niveau répartis sur tous les chemins de fer, tous sont équipés selon les normes, aussi bien sur les routes principales que secondaires », a-t-il assuré. Le responsable du ministère pointe dores et déjà la route pour responsable : il parle notamment de « violence routière. » Le chargé de communication du département du Transport estime que « l'Etat doit prendre les mesures de sécurité nécessaires et mettre en place des campagnes de sensibilisation » pour éviter à l'avenir ce genre d'accident.

Publicités

commentaire(s)