Attaque mortelle

À Sidi Bouzid, cinq morts, dont trois membres de la Garde nationale

sidi bouzid

Ce matin, une double attaque a eu lieu à Sidi Bouzid. Un groupe d'hommes armés a fait irruption à un point de contrôle. Les coups de feu ont fait cinq morts, dont trois membres de la Garde nationale.

C'est au point de contrôle de Bir Lahfay, puis à Sidi Ali Ben Aoun, que trois membres de la Garde nationale ont été abattus aujourd'hui, lors d'une attaque par un groupe armé, dont deux auraient été tués. Le directeur général de la Santé du gouvernorat de Sidi Bouzid, Mohamed Lazhar el-Ahmadi, a effectivement confirmé à 360.tn « une fusillade », qui a également fait, a affirmé le médecin, « douze blessés, dont un soldat, trois agents des forces de l'ordre et huit autres citoyens tunisiens. » Selon Mohamed Lazhar el-Ahmadi, trois blessés sont encore hospitalisés à l'hôpital régional de Sidi Bouzid, dont un dans un état grave.

Une cellule de crise s'est tenue aujourd’hui dans cet hôpital régional de Sidi Bouzid, dans le but d'assurer la coopération entre les forces de l’ordre et le corps médical. L’un des individus blessés — un des présumés assaillants — est, indique le corps médical, fiché par les forces de l'ordre, suspecté d'être, affirme le médecin, un « dangereux terroriste. » Mohamed Lazhar el-Ahmadi assure que — alors que certains habitants de Sidi Bouzid, venus participer à un sit-in pour dire non au terrorisme, protestait contre le fait que ce présumé assaillant soit soigné dans leur hôpital — ce dernier a été transféré dans un autre établissement médical « pour des raisons sécuritaires. »

Mise à jour, 18h30 : On apprend du ministère de l'Intérieur qu'un autre garde national a été tué lors d'un « échange de tirs entre sécuritaires et terroristes à Ghardimaou. » Quatre blessés seraient également à déplorer.

Publicités

commentaire(s)